Communiqués de presse

L‘alternative raisonnable aux cadeaux de Noël
Actualités de la société
Egalement en 2018 VOCO soutient la campagne UNICEF « dons au lieu de cadeaux ».

A la fin de l'année, c'est une belle tradition de remercier ses clients et partenaires commerciaux. Une alternative raisonnable et durable aux cadeaux de Noël est un don qui donne aux enfants la chance pour un meilleur avenir. Egalement le fabricant de matériaux dentaires VOCO aimerait améliorer le monde des enfants et soutient l’UNICEF – tout comme l’année dernière – avec 20.000 Euro dans le cadre de la campagne « des dons à la place de cadeaux ».

 

L’action « des dons à la place de cadeaux » existe depuis plus de 15 ans déjà. L’argent collecté est destiné au programme « Enfants dans les régions en crise » de l’UNICEF. Ces dons sont utilisés pour scolariser les enfants ou pour organiser des couvertures et tentes qui doivent donner la sécurité et la chaleur aux enfants. C’est important, car des millions d'enfants vivent encore dans des zones de crise qui, sans le soutien des organisations humanitaires, n'ont guère de chance d'avoir de l'eau potable, des repas réguliers, les mesures sanitaires nécessaires ou une fréquentation scolaire.

 

Pour cette raison, la gérance de la société VOCO GmbH a décidé d’utiliser le budget destiné aux cadeaux de Noël pour clients et partenaires à nouveau pour faire un don. « Quand vous voyez les photos consternantes des zones de crise, vous comprenez le besoin urgent d’aide des personnes sur place. Nous sommes heureux de pouvoir contribuer à donner une meilleure vie aux enfants avec notre don », a expliqué Olaf Sauerbier lors de la remise du chèque à Elke Schmidt, collaboratrice bénévole de l'UNICEF à Stade qui a remercié la société pour son généreux don au nom de l’organisation humanitaire.

 

Mission dans la « Vallée sacrée des Incas »
VOCO Dental Aid
Florian Schilling (en blanc) lors d'une opération d'aide humanitaire au Pérou. Florian Schilling (en blanc) lors d'une opération d'aide humanitaire au Pérou. Impressions du Pérou. Impressions du Pérou. Impressions du Pérou. Impressions du Pérou.

 

Rapport d'expérience de Florian Schilling (Université d'Erlangen). Organisation : Zahnärzte helfen e.V.

 

« Après avoir passé mes examens de fin d'études et avant de me lancer dans la vie active, je souhaitais élargir mon horizon, loin de la théorie et des standards dentaires des cliniques universitaires allemandes. Le Pérou m'a paru être une destination idéale – d'une part en raison de la culture et du mode de vie, d'autre part en raison des récits sur ce projet et sur l'association que m'avaient rapportés des étudiants qui s'étaient lancés dans cette aventure pendant leurs études. J'ai choisi de participer à un projet à Urubamba, la Vallée sacrée des Incas. L'association « Zahnärzte helfen e.V. » accompagne un projet dentaire à Urubamba où elle y coopère avec l'association « Corazones para Perú ». Dans des villages de montagne en partie reculés, les associations proposent une aide médicale aux enfants dans le besoin, mais également aux adultes. Un appel aux dons lancé auprès de différentes entreprises dentaires m'a permis d'obtenir au cours des semaines qui ont précédé mon départ divers matériels et instruments dentaires pouvant être utilisés pendant ma mission au Pérou.

 

Après avoir atterri à Cusco (ville située dans les Andes péruviennes, ancienne capitale de l'Empire inca), je me suis rendu à Urubamba, ville située à environ une heure et demie de route. J'allais y habiter en collocation avec trois autres chirurgiens-dentistes pendant les trois semaines suivantes. Notre logement était situé au dernier étage de la maison d'une enseignante péruvienne, qui nous a aidé dans toutes nos démarches. Nous avons également reçu le soutien d'une chirurgien-dentiste péruvienne qui est employée par l'association et organise une grande partie des campagnes extraordinaires. Elle nous a aidé lorsque nous avions des difficultés de communication. Nous avons également été accompagnés par des jeunes allemands qui faisaient leur service volontaire à l'étranger et qui parlent également très bien l'espagnol. 

 

Tous les matins, du lundi au vendredi, nous avons prodigué des soins à des enfants âgés entre 6 et 12 ans de l'école « Collegio Ccotohuincho » d'Urubamba. À l'aide d'une ancienne unité militaire et de dons venus d'Allemagne, nous avons pu y effectuer des traitements prophylactiques, des obturations et des extractions. Pour le traitement, les enfants devaient apporter une « autorisation » écrite de leurs parents. Des diagnostics ont été systématiquement établis dans toutes les classes, et les cas les plus urgents ont été traités en priorité. 

 

Deux après-midis par semaine, nous nous sommes rendus à Munaychay dans un village d'enfants de l'association « Corazones para Perú », où nous avons essentiellement pratiqué la prévention. Nous avons montré aux enfants comment pratiquer une bonne hygiène bucco-dentaire avec les moyens disponibles sur place. L'association a lancé un autre projet à Chicon. Cette ville abrite un petit dispensaire qui a cependant pratiquement fermé ses portes et où il ne reste plus qu'un fauteuil dentaire.

 

Le mardi et le jeudi, assez tôt, un pick-up se mettait en route pour Huilloc, village de montagne situé à environ 3 500 mètres d'altitude, le « plus haut » lieu de traitement dans les environs d'Urubamba. Ici, nous avons pu réaliser des traitements du canal radiculaire en utilisant un appareil de radiographie. 

 

L'association organise de temps à autre également des actions sortant de l'ordinaire. Après deux heures de route pour se rendre dans une petite localité où l'armée péruvienne avait monté des tentes de soins sur la place centrale, nous avons pu nous installer dans l'une de ces tentes comme « Odontologia ». Comme nous devions traiter un grand nombre de patients et qu'un seul fauteuil dentaire ne suffisait pas, nous avons dû également extraire des dents ou procéder à un traitement prophylactique sur de simples chaises de jardin.

Cependant, le plus gros problème était que l'électricité ne fonctionnait que pour une durée limitée et que les instruments appropriés manquaient souvent ou n'avaient pas encore été retraités. Le plus souvent, les soins prodigués étaient donc limités à la prévention, au traitement par obturation et aux extractions. 

 

Chez la majorité des enfants, les dents de lait ou les premières dents définitives étaient dans un très mauvais état et présentaient déjà des fistules. Cela est dû, d'une part, au fait que le sucre est quasi toujours présent dans leur alimentation, que ce soit sous la forme de bonbons et de boissons sucrées, d'autre part, au fait que les parents ne peuvent ou ne veulent pas apprendre à leurs enfants à se brosser les dents. En comparaison avec l'Europe, les caries de la petite enfance sont beaucoup plus fréquentes et graves, contrairement aux habitants plus âgés, notamment à la population des villages de montagne reculés. On suppose que cela est dû au fait que ces habitants ont commencé beaucoup plus tard à consommer du sucre. 

 

Le week-end, nous avions quartier libre et le temps de découvrir la région. Nous avons visité notamment Puno au lac Titicaca, les îles Uro, la ville côtière Copacabana en Bolivie, la montagne arc-en-ciel, les terrasses de sel à Maras, les ruines d'Ollantaytambo, la vieille ville de Cuzco, des églises, des temples, des places et des musées, la ville d'Arequipa et bien sûr également le Machu Picchu.

 

La cordialité et la gratitude avec laquelle j'ai été accueilli au Pérou reflète la mentalité de ses habitants. Cela a été un honneur pour moi de découvrir leur culture et leur vie au quotidien, car c'est dans les villages des Andes – là où aucun touriste n'irait se perdre – que l'on apprend vraiment à connaître le Pérou.

 

Je remercie la société VOCO GmbH pour son généreux soutien ! »

Une chirurgien-dentiste en mission entre le Kilimandjaro et le mont Méru
VOCO Dental Aid
La chirurgien-dentiste Dr Benita Kunze lors d'examens de contrôle dans une école La chirurgien-dentiste Dr Benita Kunze a soigné les enfants avec la chirurgien-d Dr Benita Kunze soigne les enfants en Tanzanie. Photo : Kunze Dr Benita Kunze soigne les enfants en Tanzanie. Photo : Kunze Dr Benita Kunze soigne les enfants en Tanzanie. Photo : Kunze

La Tanzanie, le sixième État le plus peuplé d'Afrique, est particulièrement prisée des touristes pour ses safaris dans le nord du pays. Les géologues également sont attirés tous les ans par ses montagnes comme le Kilimandjaro. Toutefois, Dr Benita Kunze ne s'est rendue pour deux semaines dans le pays ni pour y faire de la recherche ni comme touriste. Cette chirurgien-dentiste dont le cabinet dentaire se trouve dans l'arrondissement de Leipzig (Allemagne) apporte son soutien à un service dentaire tanzanien qui, en plus d'un dispensaire et de nombreux autres services, a été construite par le projet d'aide humanitaire « Africa Amini Alama » à Momella, région située au pied du volcan du mont Méru.

 

Pas de comparaison avec la formation européenne

 

Dans cette région et les autres zones marginales de la Tanzanie, la population ne bénéficie pratiquement pas de soins dentaires. Cela signifie que les patients nécessitant des traitements ne voient jamais un chirurgien-dentiste et doivent vivre avec leurs douleurs et les conséquences que cela comporte pour leur santé. Afin de pallier cette situation, les patients sont soignés depuis décembre 2016 dans le service dentaire de Momella par Diana. « C'est une très jeune chirurgien-dentiste africaine », relate Dr Benita Kunze, avant de préciser pourquoi elle est partie lui apporter son soutien. « La formation de Diana n'est pas comparable avec les standards européens. C'est pourquoi je lui ai expliqué le matériel dentaire que j'ai apporté et lui ai montré comment les utiliser. » Dans ses bagages, elle avait principalement des matériaux d'obturation. Les deux chirurgiens-dentistes se sont entraînées ensemble à la pose correcte d'obturations afin que Diana puisse à l'avenir encore mieux aider ses compatriotes.

 

Les dents se brisent comme du verre 

 

La population tanzanienne est très pauvre. Les soins dentaires sont trop chers, il n'est même pas question de fabriquer une prothèse. Seuls les soins contre la douleur sont effectués. À Momella, les traitements dispensés par Diana sont gratuits grâce au projet d'aide humanitaire.

La plupart des personnes vivant dans la région autour du volcan du mont Méru souffrent de grave fluorose dentaire. Elles puisent leur eau potable dans une source proche qui, en revanche, contient beaucoup de fluor en raison de la proximité du volcan en sommeil.  La grande quantité de fluorure est responsable de la coloration brune des dents et de la rupture des parois d'émail. La dentine apparaît et prend également une couleur brune. « Néanmoins, les mâchoires ont une substance osseuse très dure, ce qui se ressent particulièrement lors de l'extraction de dents. Par contre, les dents se brisent comme du verre et ne bougent pas d'un millimètre dans l'os. Nous avons, avec Diana, extrait de très nombreuses dents, car, il est également impossible de procéder à des traitements radiculaires, constate la chirurgien-dentiste allemande. »

 

Témoignages d'une grande reconnaissance

 

Dr Benita Kunze a soigné aussi dans la région maasaï très isolée de Madebe de nombreux enfants qui fréquentent l'école primaire anglophone de « Simba Vision ». « Nous avons examiné les enfants et traité leurs dents. Ils nous ont manifesté une grande reconnaissance, tout comme les adultes d'ailleurs. Ce furent deux semaines très riches en expériences. Les fillettes qui ont déjà dû beaucoup souffrir ont repris confiance et se sont laissé soigner. Les petits enfants m'ont pris par la main et m'ont simplement remerciée. »

Il s'agit maintenant en premier lieu de pratiquer des contrôles réguliers, d'informer correctement et d'enseigner régulièrement l'hygiène bucco-dentaire. Comme les objets les plus élémentaires manquent, chaque don est le bienvenu. « C'est pourquoi je tiens à remercier VOCO, personnellement et au nom de l'organisation humanitaire également. » Dr Benita Kunze voudrait retourner l'an prochain en Tanzanie. « Mon objectif est d'apporter des brosses à dents aux enfants de l'école maasaï et de Simba Vision, de les informer et de les examiner. »

Restaurations esthétiques avec Admira Fusion
Actualités des manifestations
D’abord la théorie, ensuite la pratique : le Dr Oudin-Gendrel, chirurgien-dentis ...puis par une mise en œuvre pratique.

Admira Fusion de VOCO, la céramique d’obturation, est un matériau optimal encore unique sur le marché. Ceux qui essayent le matériau d’obturation ORMOCER nanohybride ne pourront plus s’en passer. Des chirurgiens-dentistes du monde entier déjà convaincus par Admira Fusion partagent leur enthousiasme avec leurs collègues – comme le Dr Antoine Oudin-Gendrel de Nice.

 

Le Dr Oudin-Gendrel a pu convaincre les participants d’un cours organisé conjointement par VOCO et le dépôt dentaire Condor Dental Research implanté dans la commune suisse de Vouvry. Lui-même utilise quotidiennement Admira Fusion dans son cabinet à Cannes et organise régulièrement des cours TP pour les étudiants de l’Université de Nice.

 

À l’aide de plusieurs cas cliniques, il a présenté à ses collègues suisses les applications possibles du matériau composite. Les techniques, d’abord présentées de manière théorique, ont pu ensuite être appliquées dans une partie pratique. Pendant le cours, le Dr Oudin-Gendrel a reçu le soutien de Florin Hasanaj, un délégué commercial de VOCO. 

V-Print splint – matériau d'impression 3D
Actualités des produits
V-Print splint

Les bruxomanes peuvent souvent être assistés par une gouttière occlusale. Elle doit être portée aussi souvent que possible et doit avoir une certaine durabilité, de préférence grâce à une élasticité élevée.

C’est exactement l’indication du nouveau matériau d’impression 3D V-Print splint.

 

 

V-Print splint est une résine photopolymérisable pour la fabrication générative à l’aide d’imprimantes LED-DLP de 385 nm. Le matériau d’impression est indiqué pour :

  • des guides/splints thérapeutiques,
  • des gouttières de blanchiment ainsi que
  • des pièces auxiliaires et fonctionnelles de diagnostic.  

 

V-Print splint peut être imprimé en épaisseurs de couche suivantes : 25 μm, 50 μm, 75 μm et 100 μm. Tout comme V-Print SG et V-Print ortho, V-Print splint est parfaitement adapté aux imprimantes SolFlex et permet d’obtenir des parfaits résultats d’impression.

Ceramic Bond SingleDose – Adhésif pour la céramique et le composite
Actualités des produits
Ceramic Bond SingleDose

Aujourd’hui, les systèmes adhésifs à trois flacons ne sont presque plus utilisés dans les cabinets dentaires. Et pour cause : les adhésifs sont disponibles en système mono-flacon ou en SingleDose. Les deux versions garantissent un travail simple et rapide, car aucune erreur de mélange ne peut se produire.

De quoi offrir également l’adhésif éprouvé de VOCO, le Ceramic Bond, en SingleDose.

 

En cas de restaurations indirectes en céramique et en composite, Ceramic Bond permet d’obtenir les conditions idéales pour l’adhésion permanente entre la restauration et le matériau de collage (par ex. Bifix QM).

 

La version en SingleDose permet une application facile, rapide et hygiénique de Ceramic Bond. L’utilisation est très simple : appliquer, laisser agir, sécher.

Trois alternatives à l'obturation en amalgame
Actualités des produits
www.voco.dental

L'Union européenne a décidé d'interdir les obturations en amalgame chez les enfants de moins de 15 ans, les femmes enceintes et les mères qui allaitent. Quelles alternatives s'offrent à présent aux chirurgiens-dentistes ?

Avec les matériaux d'obturation IonoStar Plus, Ionolux et x-tra fil de VOCO, les praticiens ont le choix entre trois produits à la fois économiques et durables et dont la mise en œuvre est encore plus simple et plus rapide que l'amalgame. Et qui, soit dit en passant, sont beaucoup plus esthétiques.

 

 

Solutions de remplacement de haute qualité

 

Lorsque la mise en œuvre doit être rapide, VOCO recommande IonoStar Plus. Le verre ionomère est un matériau d'obturation autodurcissant qui durcit en seulement deux minutes. De ce fait, il se prête parfaitement à une mise en œuvre chez les enfants. IonoStar Plus est idéal pour la restauration permanente des dents de lait et se décline en quatre teintes.

 

Avec Ionolux, le praticien peut choisir lui-même le moment où le processus de durcissement doit commencer. Ce verre ionomère photopolymérisable offre une grande flexibilité de mise en œuvre pour de nombreuses indications (p. ex. obturations de la classe I). Ionolux est disponible en cinq teintes.

 

Pour les obturations permanentes dans la denture définitive, VOCO recommande le matériau composite x-tra fil.

Avec x-tra fil, les chirurgiens-dentistes ont à leur disposition un matériau d'obturation composite doté de propriétés physiques performantes et qui garantit une solution à la fois économique et durable. Le matériau s'applique en couches pouvant aller jusqu'à 4 mm et durcit en l'espace de 10 secondes.

 

“Readers’ Choice Award” pour l’Admira Fusion
Actualités des produits
(Neu)

 

Pour la deuxième fois, le magazine américain « Dentistry Today » a décerné le top 25 des produits "First Impression". Et cette année encore, l'Admira Fusion de VOCO en fait partie.  

 

Le Dr George Freedman a commenté ce choix : Les deux principaux problèmes auxquels les dentistes sont confrontés avec les restaurations composites directes sont la rétraction à court terme et la rétraction à long terme. L'Admira Fusion de VOCO est le premier matériau de restauration universel tout céramique qui contient à la fois des charges et une matrice à base d'oxyde de silicone (sans BISGMA, BPA, UDMA/HEMA ou TEGDMA). La technologie nano ORMOCER réduit la rétraction à 1,25 % en vol. et la tension de rétraction jusqu`à 50 % (3,87 MPa) – et améliore ainsi l’intégrité à long terme. Admira Fusion est compatible avec tous les adhésifs et offre une excellente stabilité de teinte ainsi qu’un excellent équilibre entre translucidité et opacité, ce qui permet d'obtenir des restaurations hautement esthétiques. Admira Fusion ne colle pas et est facile à traiter. Le composite est disponible en 18 teintes, qui peuvent toutes être facilement polies pour obtenir une brillance élevée.

Bien, mieux, encore mieux : cinq étoiles pour le V-Posil
Actualités des produits
Les chirurgiens-dentistes ayant participé aux tests pour la revue renommée Zahnm V-Posil convainc les chirurgiens-dentistes : plus de 85 % d'entre eux recommande Le produit d'empreinte à base de silicone par addition existe en cinq viscosités V-Posil : prises d'empreinte d'une grande précision, conditions de mise en œuvre

Le produit d'empreinte VPS V-Posil (VOCO) a fortement impressionné les chirurgiens-dentistes chargés de le tester. En effet, ce « système de prise d'empreinte mûrement élaboré » se distingue par une précision particulièrement élevée, un temps de mise en œuvre conforme aux attentes des cabinets et un temps de séjour en bouche court et confortable. Plus de la moitié des chirurgiens-dentistes ont trouvé le V-Posil encore meilleur que les produits employés jusque-là dans leur cabinet. À ce titre, la revue allemande Zahnmedizin Report de l'Institut scientifique et économique IWW a décerné la note globale « très bien » ainsi que cinq étoiles sur cinq à ce silicone par addition.

 

L'évaluation ne se base pas uniquement sur les expériences pratiques recueillies individuellement auprès de chaque chirurgien-dentiste ayant participé aux tests, mais aussi sur les mesures des propriétés physiques du produit déjà réalisées. Le V-Posil a convaincu en théorie et dans la pratique. Aussi bien son temps de mise en œuvre extra-buccale que son temps de séjour en bouche sont paramétrés sur 2 minutes (maximum), « des conditions optimales » selon les testeurs. De plus, les chirurgiens-dentistes, qui sont tous des utilisateurs expérimentés du silicone par addition, ont apprécié le retrait simple de la bouche du patient, la précision d'ajustage de la restauration, la stabilité dimensionnelle, le contraste de couleur entre matériau de prise d'empreinte primaire et matériau de correction ainsi que la bonne « lisibilité » de l'empreinte.

 

Plus de 85 % des chirurgiens-dentistes sollicités recommandent le V-Posil et souhaitent aussi l'utiliser eux-mêmes dans leur cabinet. Et pour cause, ils ont constaté que, comparé aux produits qu'ils utilisaient jusqu'alors, le V-Posil est doté d'une meilleure stabilité dimensionnelle, se laisse mieux « découper » et offre une surface plus lisse ainsi qu'une reproduction plus précise des détails. L’ensemble du système V-Posil avec les viscosités Heavy Soft Fast, Putty Fast, Light Fast, X-Light Fast et Mono Fast ainsi que V-Posil Adhesive a obtenu la note globale de 1,3 et remporte donc cinq étoiles.

 

Opération d'aide humanitaire dentaire en Bolivie
VOCO Dental Aid
Exercice de la technique de brossage des dents sur le modèle, puis sur les dents Dr Annette Schoof-Hosemann à Santa Cruz, en Bolivie. Tobias Kleinert, étudiant en médecine dentaire, fluore à la chaîne les dents des L'équipe de chirurgiens-dentistes humanitaires : Dr Annette Schoof-Hosemann, Tob

En août 2017, Dr Annette Schoof-Hosemann, chirurgien-dentiste, se rend pour la huitième fois en Bolivie dans le cadre d'une opération d'aide humanitaire dentaire. Ce type d'opération est désormais presque une routine pour elle.
Cette fois-ci, elle est accompagnée de trois étudiants de l'université de médecine dentaire de Giessen : Tobias Kleinert, Alexandra Krumb et Stephanie Kokoschka.
C'est la première fois que cette équipe se rend ensemble à Santa Cruz de la Sierra, une métropole de plusieurs millions d'habitants, ville dans laquelle se trouve leur lieu de travail pour les semaines à venir : une minuscule salle sans fenêtre dotée d'une vieille unité dentaire qui ne fonctionne plus vraiment dans un centre pour enfants situé à Los Lotes, le quartier le plus pauvre de Santa Cruz. Grâce au soutien financier de l'association Dentists and Friends, la salle a pu être fraîchement rénovée peu avant leur arrivée et l'unité dépoussiérée après avoir longtemps sombré dans l'oubli. Elle ne correspond certes pas tout à fait aux standards allemands habituels, mais avec un peu de talent d'improvisation, elle constitue déjà une bonne base de travail.

 

Un battage publicitaire a été mené à Los Lotes, à tel point que les patients font déjà la queue lorsque l'équipe de chirurgiens-dentistes propose pour la première fois des soins gratuits. Les trois étudiants sont choqués par les dentures en piteux état des patients. Après son huitième séjour en Bolivie, Dr Annette Schoof-Hosemann est déjà presque habituée à ce spectacle. Elle leur annonce déjà qu'ils rencontreront des dentitions dans des états encore bien pires. En effet, il n'est pas possible d'acheter des brosses à dents partout.

 

Pendant une semaine, l'équipe de quatre effectue un travail à la chaîne à Santa Cruz : ils extraient 35 dents chez 88 patients et réalisent 75 obturations. Après ce travail épuisant mais néanmoins productif à Santa Cruz, ils se rendent à Altiplano, à presque 4 000 m d'altitude.
A La Paz, sur le chemin du lac Titicaca, les voyageurs achètent des ustensiles dentaires qui manquent au cabinet de Challa : par ex. gants, masques, désinfectants, antalgiques et antibiotiques. Bien entendu, ils doivent également se procurer des ustensiles pour le brossage des dents, afin de fournir des instructions en matière d'hygiène bucco-dentaire dans les écoles. Au total, ils remplissent leurs sacs de voyage avec pas moins de 500 brosses à dents et dentifrices. Après avoir fait leurs achats, ils parcourent près de 140 km jusqu'au lac Titicaca, puis poursuivent leur périple en bac pour atteindre le minuscule village de Challa, de l'autre côté du lac. Alors qu'à Santa Cruz règne une chaleur tropicale et une agitation bruyante typique d'une métropole de plusieurs millions d'habitants, sur l'île, la vue sur les richesses de la nature est spectaculaire.

 

À Challa, ainsi qu'à Yumani, un village situé encore plus haut, l'équipe de médecins apprend l'hygiène bucco-dentaire nécessaire au quotidien à plus de 500 élèves, dans deux des trois écoles. Ils essaient ainsi de leur expliquer les causes de l'apparition des caries, distribuent des brosses à dents, se lavent les dents ensemble, puis procèdent à une fluoruration avec le produit Voco Fluoridin N5.
Comme Dr Annette Schoof-Hosemann rend visite régulièrement à ces écoles depuis 2013, les écoliers bénéficient pour la cinquième fois de ces mesures de prévention. C'est pour eux toujours une immense joie de revoir la « Doctora » et ils lui arrachent presque des mains le matériel pour se brosser les dents. Malheureusement, l'état de leurs dents ne s'est pas amélioré. Très peu de dentures ne présentent aucune carie. Nombreux sont les enfants et les adolescents qui n'ont aucune dent saine. Pour les étudiants qui l'accompagnent, ce spectacle est un véritable choc. Les dentures en piteux état, voire totalement délabrées, sont presque une normalité chez les adolescents, un constat à la fois effrayant et frappant pour eux.

 

Toutefois, quelques légers progrès se font constater : désormais, les patients portent un réel intérêt à se faire examiner et nettoyer les dents. L'équipe est ainsi littéralement assaillie par les élèves. Mais pour pouvoir pratiquer les soins urgents nécessaires (par ex. les extractions), les praticiens ont eu une idée. Une boîte à récompense avec des cadeaux. À la perspective de recevoir un cadeau de cette boîte, les enfants se précipitent massivement.
À la fin de leur mission, l'équipe peut se targuer d'avoir traité 88 patients et d'avoir réussi à pratiquer des obturations et des extractions, et pas uniquement les nettoyages souhaités.
Sur l'île, Dr Annette Schoof-Hosemann est appelée affectueusement « la Doctorita » (= la petite doctoresse). Après tout ce travail épuisant, l'ampleur de la gratitude des patients est un cadeau extraordinaire, une récompense pour toutes les conditions défavorables.

 

VOCO a apporté son soutien à cette opération humanitaire en faisant don de plusieurs produits dentaires, avec notamment les matériaux d'obturation Grandio et Grandio Flow, l'adhésif Futurabond DC et la pâte Calcicur à base d'hydroxyde de calcium. Fait intéressant : la teinte de dent la plus courante en Bolivie est A2.

1er Grand Prix Projet Prothétique
Actualités de la société
(Neu)

VOCO et le magazine Stratégie Prothétique (maison d'édition EspaceID) sont à la recherche du meilleur cas clinique ! Comment participer ? Vous documentez d'abord un cas clinique en utilisant au moins un produit de la gamme VOCO. Envoyez vos textes et images d'ici le 15 septembre 2018 à concours-sp@information-dentaire.fr.
 

Les trois meilleurs cas seront publiés dans Stratégie Prothétique. En outre, le premier lauréat recevra 1500 euros, le deuxième 1000 euros et le troisième 500 euros. La cérémonie de remise des prix aura lieu le 29 novembre 2018 à l'ADF Paris. Plus d'informations sont disponibles dans le dépliant participation.

V-Print model beige et V-Print SG – deux nouveaux matériaux d’impression
Actualités des produits
V-Print model beige_V-Print SG

Le matériau d’impression V-Print model beige est une résine photopolymérisable à base de (méth)acrylate pour la fabrication additive de composants de précision et utilisable pour l'ensemble des modèles en technique dentaire. Ce matériau permet une visibilité optimale des limites de préparation et évite toute transparence lors de la coloration des restaurations, notamment en présence de moignons.  

V-Print model beige séduit par sa surface lisse et sa résistance aux rayures. Ce matériau est conçu pour les imprimantes DLP avec un spectre LED UV de 385 nm.

 

Le matériau d’impression 3D V-Print SG est un dispositif médical de classe IIa développé pour la fabrication additive de guides de forage. Sa grande précision permet de réaliser une implantation plus précise et mieux planifiable. Il est possible de stériliser V-Print SG à la vapeur à 134 °C pendant 5 minutes maximum pour obtenir des conditions cliniques optimales sans que la précision d'ajustage n’en souffre.

V-Print SG est biocompatible, insipide et convainc dans la pratique par sa grande résistance à la flexion. Cette résine de très grande qualité à base de (méth)acrylate convient aux imprimantes DLP avec un spectre LED UV de 385 nm.

 

 

Meron Plus QM – désormais sous forme de pâte-pâte
Actualités des produits
Meron Plus QM

Avec Meron Plus QM, VOCO propose un ciment de scellement verre ionomère renforcé à la résine sous forme de pâte-pâte conditionné dans la seringue pratique QuickMix, avec, bien sûr, tous les avantages des produits Meron Plus confirmés, de l’auto-adhésion à la libération continue d’ions de fluor, sans oublier sa faible épaisseur de film. Des paramètres d’adhésion élevés, supérieurs à ceux d’un ciment de scellement verre ionomère conventionnel, assurent un maintien sûr et durable, même dans les conditions les plus défavorables, comme pour les moignons courts. Le temps de mise en œuvre de 2 minutes (à compter du début du mélange) laisse suffisamment de liberté pour la fixation de restaurations individuelles, mais aussi de bridges. De plus les produits de la gamme Meron Plus présentent un très bon comportement à la coulée, sans être trop liquide, et une tolérance élevée à l'humidité.

 

Meron Plus QM durcit de lui-même. Une fois la phase de gel atteinte, les excédents s’éliminent simplement et proprement. De plus, une photopolymérisation permet de déterminer individuellement le moment de les retirer. Photopolymériser tout simplement les excédents pendant 5 à 10 secondes et les éliminer directement.  

Grandio disc – disques de matériau composite nanohybride
Actualités des produits
Grandio disc

VOCO est synonyme de produits d’excellente qualité, tout particulièrement dans le secteur des matériaux composites. C’est pourquoi, après les Grandio blocs, la gamme CFAO s’est désormais enrichit de Grandio disc. Ces disques de matériau composite nanohybride permettent de fabriquer des inlays, onlays, facettes ou couronnes destinés aux restaurations définitives. Leur particularité se situe dans les paramètres physiques exceptionnels de Grandio disc et ce matériau ressemble à la perfection à la dent naturelle.

 

Un autre avantage du disque de matériau composite est son aptitude au fraisage fin qui garantit une précision d'ajustage encore plus grande. Par ailleurs, les composites ne nécessitent pas de cuisson chronophage, ils se travaillent plus rapidement avec des outils abrasifs et se polissent parfaitement.

 

Grandio disc existe en deux degrés de translucidité : LT (low-translucent) convient particulièrement bien aux restaurations de la zone antérieure, et HT (high-translucent) aux restaurations de la zone postérieure.

V-Print splint – matériau d'impression 3D
Actualités des produits
V-Print splint

Les bruxomanes peuvent souvent être assistés par une gouttière occlusale. Elle doit être portée aussi souvent que possible et doit avoir une certaine durabilité, de préférence grâce à une élasticité élevée.

C’est exactement l’indication du nouveau matériau d’impression 3D V-Print splint.

 

 

V-Print splint est une résine photopolymérisable pour la fabrication générative à l’aide d’imprimantes LED-DLP de 385 nm. Le matériau d’impression est indiqué pour :

  • des guides/splints thérapeutiques,
  • des gouttières de blanchiment ainsi que
  • des pièces auxiliaires et fonctionnelles de diagnostic.  

 

V-Print splint peut être imprimé en épaisseurs de couche suivantes : 25 μm, 50 μm, 75 μm et 100 μm. Tout comme V-Print SG et V-Print ortho, V-Print splint est parfaitement adapté aux imprimantes SolFlex et permet d’obtenir des parfaits résultats d’impression.

Ceramic Bond SingleDose – Adhésif pour la céramique et le composite
Actualités des produits
Ceramic Bond SingleDose

Aujourd’hui, les systèmes adhésifs à trois flacons ne sont presque plus utilisés dans les cabinets dentaires. Et pour cause : les adhésifs sont disponibles en système mono-flacon ou en SingleDose. Les deux versions garantissent un travail simple et rapide, car aucune erreur de mélange ne peut se produire.

De quoi offrir également l’adhésif éprouvé de VOCO, le Ceramic Bond, en SingleDose.

 

En cas de restaurations indirectes en céramique et en composite, Ceramic Bond permet d’obtenir les conditions idéales pour l’adhésion permanente entre la restauration et le matériau de collage (par ex. Bifix QM).

 

La version en SingleDose permet une application facile, rapide et hygiénique de Ceramic Bond. L’utilisation est très simple : appliquer, laisser agir, sécher.

Trois alternatives à l'obturation en amalgame
Actualités des produits
www.voco.dental

L'Union européenne a décidé d'interdir les obturations en amalgame chez les enfants de moins de 15 ans, les femmes enceintes et les mères qui allaitent. Quelles alternatives s'offrent à présent aux chirurgiens-dentistes ?

Avec les matériaux d'obturation IonoStar Plus, Ionolux et x-tra fil de VOCO, les praticiens ont le choix entre trois produits à la fois économiques et durables et dont la mise en œuvre est encore plus simple et plus rapide que l'amalgame. Et qui, soit dit en passant, sont beaucoup plus esthétiques.

 

 

Solutions de remplacement de haute qualité

 

Lorsque la mise en œuvre doit être rapide, VOCO recommande IonoStar Plus. Le verre ionomère est un matériau d'obturation autodurcissant qui durcit en seulement deux minutes. De ce fait, il se prête parfaitement à une mise en œuvre chez les enfants. IonoStar Plus est idéal pour la restauration permanente des dents de lait et se décline en quatre teintes.

 

Avec Ionolux, le praticien peut choisir lui-même le moment où le processus de durcissement doit commencer. Ce verre ionomère photopolymérisable offre une grande flexibilité de mise en œuvre pour de nombreuses indications (p. ex. obturations de la classe I). Ionolux est disponible en cinq teintes.

 

Pour les obturations permanentes dans la denture définitive, VOCO recommande le matériau composite x-tra fil.

Avec x-tra fil, les chirurgiens-dentistes ont à leur disposition un matériau d'obturation composite doté de propriétés physiques performantes et qui garantit une solution à la fois économique et durable. Le matériau s'applique en couches pouvant aller jusqu'à 4 mm et durcit en l'espace de 10 secondes.

 

“Readers’ Choice Award” pour l’Admira Fusion
Actualités des produits
(Neu)

 

Pour la deuxième fois, le magazine américain « Dentistry Today » a décerné le top 25 des produits "First Impression". Et cette année encore, l'Admira Fusion de VOCO en fait partie.  

 

Le Dr George Freedman a commenté ce choix : Les deux principaux problèmes auxquels les dentistes sont confrontés avec les restaurations composites directes sont la rétraction à court terme et la rétraction à long terme. L'Admira Fusion de VOCO est le premier matériau de restauration universel tout céramique qui contient à la fois des charges et une matrice à base d'oxyde de silicone (sans BISGMA, BPA, UDMA/HEMA ou TEGDMA). La technologie nano ORMOCER réduit la rétraction à 1,25 % en vol. et la tension de rétraction jusqu`à 50 % (3,87 MPa) – et améliore ainsi l’intégrité à long terme. Admira Fusion est compatible avec tous les adhésifs et offre une excellente stabilité de teinte ainsi qu’un excellent équilibre entre translucidité et opacité, ce qui permet d'obtenir des restaurations hautement esthétiques. Admira Fusion ne colle pas et est facile à traiter. Le composite est disponible en 18 teintes, qui peuvent toutes être facilement polies pour obtenir une brillance élevée.

Bien, mieux, encore mieux : cinq étoiles pour le V-Posil
Actualités des produits
Les chirurgiens-dentistes ayant participé aux tests pour la revue renommée Zahnm V-Posil convainc les chirurgiens-dentistes : plus de 85 % d'entre eux recommande Le produit d'empreinte à base de silicone par addition existe en cinq viscosités V-Posil : prises d'empreinte d'une grande précision, conditions de mise en œuvre

Le produit d'empreinte VPS V-Posil (VOCO) a fortement impressionné les chirurgiens-dentistes chargés de le tester. En effet, ce « système de prise d'empreinte mûrement élaboré » se distingue par une précision particulièrement élevée, un temps de mise en œuvre conforme aux attentes des cabinets et un temps de séjour en bouche court et confortable. Plus de la moitié des chirurgiens-dentistes ont trouvé le V-Posil encore meilleur que les produits employés jusque-là dans leur cabinet. À ce titre, la revue allemande Zahnmedizin Report de l'Institut scientifique et économique IWW a décerné la note globale « très bien » ainsi que cinq étoiles sur cinq à ce silicone par addition.

 

L'évaluation ne se base pas uniquement sur les expériences pratiques recueillies individuellement auprès de chaque chirurgien-dentiste ayant participé aux tests, mais aussi sur les mesures des propriétés physiques du produit déjà réalisées. Le V-Posil a convaincu en théorie et dans la pratique. Aussi bien son temps de mise en œuvre extra-buccale que son temps de séjour en bouche sont paramétrés sur 2 minutes (maximum), « des conditions optimales » selon les testeurs. De plus, les chirurgiens-dentistes, qui sont tous des utilisateurs expérimentés du silicone par addition, ont apprécié le retrait simple de la bouche du patient, la précision d'ajustage de la restauration, la stabilité dimensionnelle, le contraste de couleur entre matériau de prise d'empreinte primaire et matériau de correction ainsi que la bonne « lisibilité » de l'empreinte.

 

Plus de 85 % des chirurgiens-dentistes sollicités recommandent le V-Posil et souhaitent aussi l'utiliser eux-mêmes dans leur cabinet. Et pour cause, ils ont constaté que, comparé aux produits qu'ils utilisaient jusqu'alors, le V-Posil est doté d'une meilleure stabilité dimensionnelle, se laisse mieux « découper » et offre une surface plus lisse ainsi qu'une reproduction plus précise des détails. L’ensemble du système V-Posil avec les viscosités Heavy Soft Fast, Putty Fast, Light Fast, X-Light Fast et Mono Fast ainsi que V-Posil Adhesive a obtenu la note globale de 1,3 et remporte donc cinq étoiles.

 

V-Print model beige et V-Print SG – deux nouveaux matériaux d’impression
Actualités des produits
V-Print model beige_V-Print SG

Le matériau d’impression V-Print model beige est une résine photopolymérisable à base de (méth)acrylate pour la fabrication additive de composants de précision et utilisable pour l'ensemble des modèles en technique dentaire. Ce matériau permet une visibilité optimale des limites de préparation et évite toute transparence lors de la coloration des restaurations, notamment en présence de moignons.  

V-Print model beige séduit par sa surface lisse et sa résistance aux rayures. Ce matériau est conçu pour les imprimantes DLP avec un spectre LED UV de 385 nm.

 

Le matériau d’impression 3D V-Print SG est un dispositif médical de classe IIa développé pour la fabrication additive de guides de forage. Sa grande précision permet de réaliser une implantation plus précise et mieux planifiable. Il est possible de stériliser V-Print SG à la vapeur à 134 °C pendant 5 minutes maximum pour obtenir des conditions cliniques optimales sans que la précision d'ajustage n’en souffre.

V-Print SG est biocompatible, insipide et convainc dans la pratique par sa grande résistance à la flexion. Cette résine de très grande qualité à base de (méth)acrylate convient aux imprimantes DLP avec un spectre LED UV de 385 nm.

 

 

Meron Plus QM – désormais sous forme de pâte-pâte
Actualités des produits
Meron Plus QM

Avec Meron Plus QM, VOCO propose un ciment de scellement verre ionomère renforcé à la résine sous forme de pâte-pâte conditionné dans la seringue pratique QuickMix, avec, bien sûr, tous les avantages des produits Meron Plus confirmés, de l’auto-adhésion à la libération continue d’ions de fluor, sans oublier sa faible épaisseur de film. Des paramètres d’adhésion élevés, supérieurs à ceux d’un ciment de scellement verre ionomère conventionnel, assurent un maintien sûr et durable, même dans les conditions les plus défavorables, comme pour les moignons courts. Le temps de mise en œuvre de 2 minutes (à compter du début du mélange) laisse suffisamment de liberté pour la fixation de restaurations individuelles, mais aussi de bridges. De plus les produits de la gamme Meron Plus présentent un très bon comportement à la coulée, sans être trop liquide, et une tolérance élevée à l'humidité.

 

Meron Plus QM durcit de lui-même. Une fois la phase de gel atteinte, les excédents s’éliminent simplement et proprement. De plus, une photopolymérisation permet de déterminer individuellement le moment de les retirer. Photopolymériser tout simplement les excédents pendant 5 à 10 secondes et les éliminer directement.  

Grandio disc – disques de matériau composite nanohybride
Actualités des produits
Grandio disc

VOCO est synonyme de produits d’excellente qualité, tout particulièrement dans le secteur des matériaux composites. C’est pourquoi, après les Grandio blocs, la gamme CFAO s’est désormais enrichit de Grandio disc. Ces disques de matériau composite nanohybride permettent de fabriquer des inlays, onlays, facettes ou couronnes destinés aux restaurations définitives. Leur particularité se situe dans les paramètres physiques exceptionnels de Grandio disc et ce matériau ressemble à la perfection à la dent naturelle.

 

Un autre avantage du disque de matériau composite est son aptitude au fraisage fin qui garantit une précision d'ajustage encore plus grande. Par ailleurs, les composites ne nécessitent pas de cuisson chronophage, ils se travaillent plus rapidement avec des outils abrasifs et se polissent parfaitement.

 

Grandio disc existe en deux degrés de translucidité : LT (low-translucent) convient particulièrement bien aux restaurations de la zone antérieure, et HT (high-translucent) aux restaurations de la zone postérieure.

10 ans d'Amaris – 10 ans de perfection dans l'esthétique dentaire
Actualités des produits
Amaris, le matériau composite hautement esthétique de VOCO, a été présenté au sa Situation de départ : fractures incisives sur les dents 11 et 21 Restaurations des dents antérieures réalisées avec Amaris Sourire à belles dents. Esthétique dentaire parfaite avec Amaris (photos : Dr Sa

De nos jours, avoir des dents saines et belles est une préoccupation de plus en plus répandue chez les patients. Aujourd'hui, l'esthétique dentaire est un aspect important de la qualité de vie. C'est pourquoi de plus en plus de patients souhaitent des restaurations haut de gamme invisibles d'aspect naturel, surtout dans la zone antérieure. Ce souhait s'accompagne d'une demande accrue de matériaux de restauration performants. Ceux-ci doivent convaincre non seulement en termes de propriétés physiques, mais aussi de manipulation. Révélé par VOCO au salon IDS en 2007, Amaris est un matériau composite spécialement développé pour des restaurations hautement esthétiques. Amaris est doté d'un système de teintes innovant qui permet de gérer les teintes de manière particulièrement simple et confortable avec peu de teintes. Au cours de dernières années, cette particularité lui a valu plusieurs récompenses, dont celles décernées par le renommé institut de tests américain « The Dental Advisor ». 

11 teintes au lieu de 32

L'aspect optique d'une dent est déterminé à la fois par la dentine et l'émail. Le système de teintes d'Amaris répond exactement à ce principe naturel. Formes, teintes et surfaces les plus diverses peuvent être rapidement modelées à l'aide d'un procédé de stratification à deux couches avec une seule teinte de base opaque (Opaque) et d'émail translucide (Translucent). Contrairement aux autres systèmes de plus de 20 teintes, voire parfois 30, le système de teintes d'Amaris n'en compte que 11 : six teintes de base (O1, O2, O3, O4, O5, O Bleach), trois teintes d'émail (Neutral, TN ; Light, TL ; Dark, TD) et deux teintes individuelles (Amaris Flow High Translucent, HT ; Amaris Flow High Opaque, HO). Les teintes de base et d'émail peuvent être combinées entre elles de diverses façons et permettent par conséquent de très nombreuses associations de teintes. En outre, avec les teintes individuelles optionnelles Amaris Flow HT (High Translucent) et Amaris Flow HO (High Opaque), d'autres structures individuelles et accentuations spéciales peuvent être réalisées. HT convient parfaitement à l'élaboration de bords incisifs hautement translucides, tandis que la teinte HO est idéale pour recouvrir les zones décolorées.

Gestion des teintes simple

Lors de l'application, le noyau est tout d'abord élaboré à partir d'une teinte de base opaque. Ensuite, une couche de recouvrement en teinte d'émail translucide est appliquée (Amaris Translucent Neutral (TN) si l'aspect de la teinte est optimal). Si la teinte paraît trop claire, Amaris Translucent Dark (TD) est utilisé pour foncer la teinte dans la couche de revêtement. Si la teinte paraît trop foncée, on utilise Amaris Translucent Light (TL) pour l'éclaircir. La teinte dentaire définitive peut donc être élaborée pendant le procédé d'application des couches, une optimisation étant possible pendant la restauration. Pour cela, il n'est pas nécessaire d'éliminer les couches appliquées auparavant. Les nombreuses combinaisons offertes par le nombre plutôt limité de teintes de base et d'émail par rapport aux autres systèmes permettent de couvrir entièrement le spectre des couleurs importantes en médecine dentaire. Par conséquent, il est possible d'obtenir pour chaque restauration le résultat souhaité, même dans les nuances les plus infimes.

La dent naturelle comme critère

L'objectif déclaré des créateurs d'Amaris était de s'orienter le plus possible sur le modèle naturel. Dr Reinhard Maletz, Directeur du service de recherche et développement, explique : « Le concept d'Amaris est basé sur la stratification et les teintes naturelles, et non sur un standard industriel prédéfini. Amaris permet des transitions de couleurs fluides et un ajustement harmonieux à la substance dentaire dure environnante. Les restaurations réalisées avec Amaris présentent un rapport translucidité/opacité adapté à celui de la dent naturelle, ainsi qu'une dynamique lumineuse et une fluorescence exceptionnelles. De ce fait, elles ne se distinguent pas des dents naturelles ».

Excellents paramètres physiques

En outre, Amaris présente d'excellents paramètres physiques. Le matériau a une forte teneur en charges (80 % en masse), et sa rétraction à la polymérisation est minime (2,0 % en volume). Avec une grande dureté de surface (99 MHV) et une résistance à la compression (375 MPa) élevée, une grande résistance à la flexion (120 MPa) et à la traction diamétrale (51 MPa), ainsi qu'une résistance élevée à l'abrasion (48 µm, abrasion à trois corps) et une solubilité dans l'eau minime (< 1 µg/mm3), Amaris garantit des restaurations qui restent stables très longtemps. Amaris est principalement conçu pour la zone antérieure, mais grâce ses propriétés physiques, il convient également pour la zone latérale. Son domaine d'application est vaste. Les indications comprennent les restaurations esthétiques de classes III, IV et V des dents antérieures, les restaurations esthétiques de classes I, II et V des dents latérales, la reconstitution de dents antérieures endommagées suite à un traumatisme, les facettes prothétiques directes et indirectes en matériau composite, le revêtement de dents antérieures décolorées, les corrections de forme et de teinte pour améliorer l'esthétique, les réparations de céramiques hautement esthétiques (p. ex. réparations de facettes) ainsi que la contention des dents antérieures.

Manipulation optimale

En plus de son système de teintes innovant, Amaris est caractérisé par d'autres caractéristiques optimales concernant sa manipulation. Le matériau présente une consistance souple, qui ne colle pas, et qui est donc facile à adapter et agréable à modeler. Amaris permet également l'application et la finition de couches très fines, d'où la possibilité d'élaborer des bords incisifs ultrafins. Une résistance à la lumière du bloc opératoire et de l'environnement ambiant de jusqu'à cinq minutes permet une mise en œuvre suffisamment longue du matériau. En revanche le durcissement ne dure qu'entre dix et quarante secondes selon la teinte et l'épaisseur de couche. La composition élaborée du matériau facilite le polissage et confère à la restauration une brillance élevée constante. Amaris est un matériau universel qui s'utilise avec tous les adhésifs dentinaires.

Présentations avec kit de démarrage

Amaris est disponible sous plusieurs formes (p.ex. kits et recharges avec seringues et capsules). Pour faire la connaissance de ce système de teintes intelligent, VOCO propose un kit de démarrage. Le kit contient quatre capsules dans les teintes opaques O1, O2, O3, O4, O5 et dans les teintes translucides Light (TL), Neutral (TN) et Dark (TD). Le kit contient en outre deux seringues avec les teintes individuelles HT et HO, ainsi que le teintier Amaris. Amaris est également idéal à combiner avec Amaris Gingiva, le matériau d'obturation hautement esthétique dans les teintes gingivales. Cette association permet d'obtenir de parfaits résultats également dans le domaine d'indication de l'esthétique rouge-blanche.

L‘alternative raisonnable aux cadeaux de Noël
Actualités de la société
Egalement en 2018 VOCO soutient la campagne UNICEF « dons au lieu de cadeaux ».

A la fin de l'année, c'est une belle tradition de remercier ses clients et partenaires commerciaux. Une alternative raisonnable et durable aux cadeaux de Noël est un don qui donne aux enfants la chance pour un meilleur avenir. Egalement le fabricant de matériaux dentaires VOCO aimerait améliorer le monde des enfants et soutient l’UNICEF – tout comme l’année dernière – avec 20.000 Euro dans le cadre de la campagne « des dons à la place de cadeaux ».

 

L’action « des dons à la place de cadeaux » existe depuis plus de 15 ans déjà. L’argent collecté est destiné au programme « Enfants dans les régions en crise » de l’UNICEF. Ces dons sont utilisés pour scolariser les enfants ou pour organiser des couvertures et tentes qui doivent donner la sécurité et la chaleur aux enfants. C’est important, car des millions d'enfants vivent encore dans des zones de crise qui, sans le soutien des organisations humanitaires, n'ont guère de chance d'avoir de l'eau potable, des repas réguliers, les mesures sanitaires nécessaires ou une fréquentation scolaire.

 

Pour cette raison, la gérance de la société VOCO GmbH a décidé d’utiliser le budget destiné aux cadeaux de Noël pour clients et partenaires à nouveau pour faire un don. « Quand vous voyez les photos consternantes des zones de crise, vous comprenez le besoin urgent d’aide des personnes sur place. Nous sommes heureux de pouvoir contribuer à donner une meilleure vie aux enfants avec notre don », a expliqué Olaf Sauerbier lors de la remise du chèque à Elke Schmidt, collaboratrice bénévole de l'UNICEF à Stade qui a remercié la société pour son généreux don au nom de l’organisation humanitaire.

 

1er Grand Prix Projet Prothétique
Actualités de la société
(Neu)

VOCO et le magazine Stratégie Prothétique (maison d'édition EspaceID) sont à la recherche du meilleur cas clinique ! Comment participer ? Vous documentez d'abord un cas clinique en utilisant au moins un produit de la gamme VOCO. Envoyez vos textes et images d'ici le 15 septembre 2018 à concours-sp@information-dentaire.fr.
 

Les trois meilleurs cas seront publiés dans Stratégie Prothétique. En outre, le premier lauréat recevra 1500 euros, le deuxième 1000 euros et le troisième 500 euros. La cérémonie de remise des prix aura lieu le 29 novembre 2018 à l'ADF Paris. Plus d'informations sont disponibles dans le dépliant participation.

Restaurations esthétiques avec Admira Fusion
Actualités des manifestations
D’abord la théorie, ensuite la pratique : le Dr Oudin-Gendrel, chirurgien-dentis ...puis par une mise en œuvre pratique.

Admira Fusion de VOCO, la céramique d’obturation, est un matériau optimal encore unique sur le marché. Ceux qui essayent le matériau d’obturation ORMOCER nanohybride ne pourront plus s’en passer. Des chirurgiens-dentistes du monde entier déjà convaincus par Admira Fusion partagent leur enthousiasme avec leurs collègues – comme le Dr Antoine Oudin-Gendrel de Nice.

 

Le Dr Oudin-Gendrel a pu convaincre les participants d’un cours organisé conjointement par VOCO et le dépôt dentaire Condor Dental Research implanté dans la commune suisse de Vouvry. Lui-même utilise quotidiennement Admira Fusion dans son cabinet à Cannes et organise régulièrement des cours TP pour les étudiants de l’Université de Nice.

 

À l’aide de plusieurs cas cliniques, il a présenté à ses collègues suisses les applications possibles du matériau composite. Les techniques, d’abord présentées de manière théorique, ont pu ensuite être appliquées dans une partie pratique. Pendant le cours, le Dr Oudin-Gendrel a reçu le soutien de Florin Hasanaj, un délégué commercial de VOCO. 

Mission dans la « Vallée sacrée des Incas »
VOCO Dental Aid
Florian Schilling (en blanc) lors d'une opération d'aide humanitaire au Pérou. Florian Schilling (en blanc) lors d'une opération d'aide humanitaire au Pérou. Impressions du Pérou. Impressions du Pérou. Impressions du Pérou. Impressions du Pérou.

 

Rapport d'expérience de Florian Schilling (Université d'Erlangen). Organisation : Zahnärzte helfen e.V.

 

« Après avoir passé mes examens de fin d'études et avant de me lancer dans la vie active, je souhaitais élargir mon horizon, loin de la théorie et des standards dentaires des cliniques universitaires allemandes. Le Pérou m'a paru être une destination idéale – d'une part en raison de la culture et du mode de vie, d'autre part en raison des récits sur ce projet et sur l'association que m'avaient rapportés des étudiants qui s'étaient lancés dans cette aventure pendant leurs études. J'ai choisi de participer à un projet à Urubamba, la Vallée sacrée des Incas. L'association « Zahnärzte helfen e.V. » accompagne un projet dentaire à Urubamba où elle y coopère avec l'association « Corazones para Perú ». Dans des villages de montagne en partie reculés, les associations proposent une aide médicale aux enfants dans le besoin, mais également aux adultes. Un appel aux dons lancé auprès de différentes entreprises dentaires m'a permis d'obtenir au cours des semaines qui ont précédé mon départ divers matériels et instruments dentaires pouvant être utilisés pendant ma mission au Pérou.

 

Après avoir atterri à Cusco (ville située dans les Andes péruviennes, ancienne capitale de l'Empire inca), je me suis rendu à Urubamba, ville située à environ une heure et demie de route. J'allais y habiter en collocation avec trois autres chirurgiens-dentistes pendant les trois semaines suivantes. Notre logement était situé au dernier étage de la maison d'une enseignante péruvienne, qui nous a aidé dans toutes nos démarches. Nous avons également reçu le soutien d'une chirurgien-dentiste péruvienne qui est employée par l'association et organise une grande partie des campagnes extraordinaires. Elle nous a aidé lorsque nous avions des difficultés de communication. Nous avons également été accompagnés par des jeunes allemands qui faisaient leur service volontaire à l'étranger et qui parlent également très bien l'espagnol. 

 

Tous les matins, du lundi au vendredi, nous avons prodigué des soins à des enfants âgés entre 6 et 12 ans de l'école « Collegio Ccotohuincho » d'Urubamba. À l'aide d'une ancienne unité militaire et de dons venus d'Allemagne, nous avons pu y effectuer des traitements prophylactiques, des obturations et des extractions. Pour le traitement, les enfants devaient apporter une « autorisation » écrite de leurs parents. Des diagnostics ont été systématiquement établis dans toutes les classes, et les cas les plus urgents ont été traités en priorité. 

 

Deux après-midis par semaine, nous nous sommes rendus à Munaychay dans un village d'enfants de l'association « Corazones para Perú », où nous avons essentiellement pratiqué la prévention. Nous avons montré aux enfants comment pratiquer une bonne hygiène bucco-dentaire avec les moyens disponibles sur place. L'association a lancé un autre projet à Chicon. Cette ville abrite un petit dispensaire qui a cependant pratiquement fermé ses portes et où il ne reste plus qu'un fauteuil dentaire.

 

Le mardi et le jeudi, assez tôt, un pick-up se mettait en route pour Huilloc, village de montagne situé à environ 3 500 mètres d'altitude, le « plus haut » lieu de traitement dans les environs d'Urubamba. Ici, nous avons pu réaliser des traitements du canal radiculaire en utilisant un appareil de radiographie. 

 

L'association organise de temps à autre également des actions sortant de l'ordinaire. Après deux heures de route pour se rendre dans une petite localité où l'armée péruvienne avait monté des tentes de soins sur la place centrale, nous avons pu nous installer dans l'une de ces tentes comme « Odontologia ». Comme nous devions traiter un grand nombre de patients et qu'un seul fauteuil dentaire ne suffisait pas, nous avons dû également extraire des dents ou procéder à un traitement prophylactique sur de simples chaises de jardin.

Cependant, le plus gros problème était que l'électricité ne fonctionnait que pour une durée limitée et que les instruments appropriés manquaient souvent ou n'avaient pas encore été retraités. Le plus souvent, les soins prodigués étaient donc limités à la prévention, au traitement par obturation et aux extractions. 

 

Chez la majorité des enfants, les dents de lait ou les premières dents définitives étaient dans un très mauvais état et présentaient déjà des fistules. Cela est dû, d'une part, au fait que le sucre est quasi toujours présent dans leur alimentation, que ce soit sous la forme de bonbons et de boissons sucrées, d'autre part, au fait que les parents ne peuvent ou ne veulent pas apprendre à leurs enfants à se brosser les dents. En comparaison avec l'Europe, les caries de la petite enfance sont beaucoup plus fréquentes et graves, contrairement aux habitants plus âgés, notamment à la population des villages de montagne reculés. On suppose que cela est dû au fait que ces habitants ont commencé beaucoup plus tard à consommer du sucre. 

 

Le week-end, nous avions quartier libre et le temps de découvrir la région. Nous avons visité notamment Puno au lac Titicaca, les îles Uro, la ville côtière Copacabana en Bolivie, la montagne arc-en-ciel, les terrasses de sel à Maras, les ruines d'Ollantaytambo, la vieille ville de Cuzco, des églises, des temples, des places et des musées, la ville d'Arequipa et bien sûr également le Machu Picchu.

 

La cordialité et la gratitude avec laquelle j'ai été accueilli au Pérou reflète la mentalité de ses habitants. Cela a été un honneur pour moi de découvrir leur culture et leur vie au quotidien, car c'est dans les villages des Andes – là où aucun touriste n'irait se perdre – que l'on apprend vraiment à connaître le Pérou.

 

Je remercie la société VOCO GmbH pour son généreux soutien ! »

Une chirurgien-dentiste en mission entre le Kilimandjaro et le mont Méru
VOCO Dental Aid
La chirurgien-dentiste Dr Benita Kunze lors d'examens de contrôle dans une école La chirurgien-dentiste Dr Benita Kunze a soigné les enfants avec la chirurgien-d Dr Benita Kunze soigne les enfants en Tanzanie. Photo : Kunze Dr Benita Kunze soigne les enfants en Tanzanie. Photo : Kunze Dr Benita Kunze soigne les enfants en Tanzanie. Photo : Kunze

La Tanzanie, le sixième État le plus peuplé d'Afrique, est particulièrement prisée des touristes pour ses safaris dans le nord du pays. Les géologues également sont attirés tous les ans par ses montagnes comme le Kilimandjaro. Toutefois, Dr Benita Kunze ne s'est rendue pour deux semaines dans le pays ni pour y faire de la recherche ni comme touriste. Cette chirurgien-dentiste dont le cabinet dentaire se trouve dans l'arrondissement de Leipzig (Allemagne) apporte son soutien à un service dentaire tanzanien qui, en plus d'un dispensaire et de nombreux autres services, a été construite par le projet d'aide humanitaire « Africa Amini Alama » à Momella, région située au pied du volcan du mont Méru.

 

Pas de comparaison avec la formation européenne

 

Dans cette région et les autres zones marginales de la Tanzanie, la population ne bénéficie pratiquement pas de soins dentaires. Cela signifie que les patients nécessitant des traitements ne voient jamais un chirurgien-dentiste et doivent vivre avec leurs douleurs et les conséquences que cela comporte pour leur santé. Afin de pallier cette situation, les patients sont soignés depuis décembre 2016 dans le service dentaire de Momella par Diana. « C'est une très jeune chirurgien-dentiste africaine », relate Dr Benita Kunze, avant de préciser pourquoi elle est partie lui apporter son soutien. « La formation de Diana n'est pas comparable avec les standards européens. C'est pourquoi je lui ai expliqué le matériel dentaire que j'ai apporté et lui ai montré comment les utiliser. » Dans ses bagages, elle avait principalement des matériaux d'obturation. Les deux chirurgiens-dentistes se sont entraînées ensemble à la pose correcte d'obturations afin que Diana puisse à l'avenir encore mieux aider ses compatriotes.

 

Les dents se brisent comme du verre 

 

La population tanzanienne est très pauvre. Les soins dentaires sont trop chers, il n'est même pas question de fabriquer une prothèse. Seuls les soins contre la douleur sont effectués. À Momella, les traitements dispensés par Diana sont gratuits grâce au projet d'aide humanitaire.

La plupart des personnes vivant dans la région autour du volcan du mont Méru souffrent de grave fluorose dentaire. Elles puisent leur eau potable dans une source proche qui, en revanche, contient beaucoup de fluor en raison de la proximité du volcan en sommeil.  La grande quantité de fluorure est responsable de la coloration brune des dents et de la rupture des parois d'émail. La dentine apparaît et prend également une couleur brune. « Néanmoins, les mâchoires ont une substance osseuse très dure, ce qui se ressent particulièrement lors de l'extraction de dents. Par contre, les dents se brisent comme du verre et ne bougent pas d'un millimètre dans l'os. Nous avons, avec Diana, extrait de très nombreuses dents, car, il est également impossible de procéder à des traitements radiculaires, constate la chirurgien-dentiste allemande. »

 

Témoignages d'une grande reconnaissance

 

Dr Benita Kunze a soigné aussi dans la région maasaï très isolée de Madebe de nombreux enfants qui fréquentent l'école primaire anglophone de « Simba Vision ». « Nous avons examiné les enfants et traité leurs dents. Ils nous ont manifesté une grande reconnaissance, tout comme les adultes d'ailleurs. Ce furent deux semaines très riches en expériences. Les fillettes qui ont déjà dû beaucoup souffrir ont repris confiance et se sont laissé soigner. Les petits enfants m'ont pris par la main et m'ont simplement remerciée. »

Il s'agit maintenant en premier lieu de pratiquer des contrôles réguliers, d'informer correctement et d'enseigner régulièrement l'hygiène bucco-dentaire. Comme les objets les plus élémentaires manquent, chaque don est le bienvenu. « C'est pourquoi je tiens à remercier VOCO, personnellement et au nom de l'organisation humanitaire également. » Dr Benita Kunze voudrait retourner l'an prochain en Tanzanie. « Mon objectif est d'apporter des brosses à dents aux enfants de l'école maasaï et de Simba Vision, de les informer et de les examiner. »

Opération d'aide humanitaire dentaire en Bolivie
VOCO Dental Aid
Exercice de la technique de brossage des dents sur le modèle, puis sur les dents Dr Annette Schoof-Hosemann à Santa Cruz, en Bolivie. Tobias Kleinert, étudiant en médecine dentaire, fluore à la chaîne les dents des L'équipe de chirurgiens-dentistes humanitaires : Dr Annette Schoof-Hosemann, Tob

En août 2017, Dr Annette Schoof-Hosemann, chirurgien-dentiste, se rend pour la huitième fois en Bolivie dans le cadre d'une opération d'aide humanitaire dentaire. Ce type d'opération est désormais presque une routine pour elle.
Cette fois-ci, elle est accompagnée de trois étudiants de l'université de médecine dentaire de Giessen : Tobias Kleinert, Alexandra Krumb et Stephanie Kokoschka.
C'est la première fois que cette équipe se rend ensemble à Santa Cruz de la Sierra, une métropole de plusieurs millions d'habitants, ville dans laquelle se trouve leur lieu de travail pour les semaines à venir : une minuscule salle sans fenêtre dotée d'une vieille unité dentaire qui ne fonctionne plus vraiment dans un centre pour enfants situé à Los Lotes, le quartier le plus pauvre de Santa Cruz. Grâce au soutien financier de l'association Dentists and Friends, la salle a pu être fraîchement rénovée peu avant leur arrivée et l'unité dépoussiérée après avoir longtemps sombré dans l'oubli. Elle ne correspond certes pas tout à fait aux standards allemands habituels, mais avec un peu de talent d'improvisation, elle constitue déjà une bonne base de travail.

 

Un battage publicitaire a été mené à Los Lotes, à tel point que les patients font déjà la queue lorsque l'équipe de chirurgiens-dentistes propose pour la première fois des soins gratuits. Les trois étudiants sont choqués par les dentures en piteux état des patients. Après son huitième séjour en Bolivie, Dr Annette Schoof-Hosemann est déjà presque habituée à ce spectacle. Elle leur annonce déjà qu'ils rencontreront des dentitions dans des états encore bien pires. En effet, il n'est pas possible d'acheter des brosses à dents partout.

 

Pendant une semaine, l'équipe de quatre effectue un travail à la chaîne à Santa Cruz : ils extraient 35 dents chez 88 patients et réalisent 75 obturations. Après ce travail épuisant mais néanmoins productif à Santa Cruz, ils se rendent à Altiplano, à presque 4 000 m d'altitude.
A La Paz, sur le chemin du lac Titicaca, les voyageurs achètent des ustensiles dentaires qui manquent au cabinet de Challa : par ex. gants, masques, désinfectants, antalgiques et antibiotiques. Bien entendu, ils doivent également se procurer des ustensiles pour le brossage des dents, afin de fournir des instructions en matière d'hygiène bucco-dentaire dans les écoles. Au total, ils remplissent leurs sacs de voyage avec pas moins de 500 brosses à dents et dentifrices. Après avoir fait leurs achats, ils parcourent près de 140 km jusqu'au lac Titicaca, puis poursuivent leur périple en bac pour atteindre le minuscule village de Challa, de l'autre côté du lac. Alors qu'à Santa Cruz règne une chaleur tropicale et une agitation bruyante typique d'une métropole de plusieurs millions d'habitants, sur l'île, la vue sur les richesses de la nature est spectaculaire.

 

À Challa, ainsi qu'à Yumani, un village situé encore plus haut, l'équipe de médecins apprend l'hygiène bucco-dentaire nécessaire au quotidien à plus de 500 élèves, dans deux des trois écoles. Ils essaient ainsi de leur expliquer les causes de l'apparition des caries, distribuent des brosses à dents, se lavent les dents ensemble, puis procèdent à une fluoruration avec le produit Voco Fluoridin N5.
Comme Dr Annette Schoof-Hosemann rend visite régulièrement à ces écoles depuis 2013, les écoliers bénéficient pour la cinquième fois de ces mesures de prévention. C'est pour eux toujours une immense joie de revoir la « Doctora » et ils lui arrachent presque des mains le matériel pour se brosser les dents. Malheureusement, l'état de leurs dents ne s'est pas amélioré. Très peu de dentures ne présentent aucune carie. Nombreux sont les enfants et les adolescents qui n'ont aucune dent saine. Pour les étudiants qui l'accompagnent, ce spectacle est un véritable choc. Les dentures en piteux état, voire totalement délabrées, sont presque une normalité chez les adolescents, un constat à la fois effrayant et frappant pour eux.

 

Toutefois, quelques légers progrès se font constater : désormais, les patients portent un réel intérêt à se faire examiner et nettoyer les dents. L'équipe est ainsi littéralement assaillie par les élèves. Mais pour pouvoir pratiquer les soins urgents nécessaires (par ex. les extractions), les praticiens ont eu une idée. Une boîte à récompense avec des cadeaux. À la perspective de recevoir un cadeau de cette boîte, les enfants se précipitent massivement.
À la fin de leur mission, l'équipe peut se targuer d'avoir traité 88 patients et d'avoir réussi à pratiquer des obturations et des extractions, et pas uniquement les nettoyages souhaités.
Sur l'île, Dr Annette Schoof-Hosemann est appelée affectueusement « la Doctorita » (= la petite doctoresse). Après tout ce travail épuisant, l'ampleur de la gratitude des patients est un cadeau extraordinaire, une récompense pour toutes les conditions défavorables.

 

VOCO a apporté son soutien à cette opération humanitaire en faisant don de plusieurs produits dentaires, avec notamment les matériaux d'obturation Grandio et Grandio Flow, l'adhésif Futurabond DC et la pâte Calcicur à base d'hydroxyde de calcium. Fait intéressant : la teinte de dent la plus courante en Bolivie est A2.